Tommy Guerrero – No Mans Land (2012)

Tommy Guerrero - No Mans Land
Label : Asphalt Duchess / Grand Palais
Pays : États-Unis

Tommy Guerrero – The Gunslinger

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

On reste bouche bée à l’écoute de ce No Mans Land, et on se demande pourquoi on n’y a pas pensé nous même plus tôt ! Tommy Guerrero, ancien skateur professionnel, producteur et compositeur né à San Francisco réussi un pari fou avec son dernier album : contenter tout le monde.

Pas facile à dire, alors imaginez à faire… Mais parce qu’il explore les meilleurs côtés d’une pléiade de styles musicaux pour donner à chaque piste une identité unique, ses expérimentations nous mènent sur des voies encore secrètes, mélange de guitares folk, de BO de vieux western, de grooves jazzy, de riffs psychédéliques, d’Electronica saupoudrée de Reggae mutant (Sticks Of Fury) et de basses en veux-tu en voilà. Chaque personne se voit donc offrir l’opportunité de comprendre les 15 commandements que recèle la bête via ses propres références et préférences.

Car Tommy Guerrero réussi l’exploit de ne pas rassembler les gens grâce à leur plus petit dénominateur commun (souvent les beats les plus plats et les paroles les plus niaises), mais au contraire en utilisant le meilleurs de leurs repères respectifs. Chaque piste est donc une véritable fusion de plusieurs héritages, tous présentés sous leurs traits les plus authentiques (Loco’s Lament) et lumineux (The Last Stand), sans la moindre retenue.

Si ça fait un bail que vous n’avez pas acheté de musique ou si vous n’avez pas encore fait de bonne action ce mois-ci, sauvez votre âme en achetant votre billet pour ce No Mans Land, un des meilleurs trips de l’année !